Retour

NOCTURNE 2

La nuit s’embrume
 en rêves invraisemblables
Comme ce serait d’aimer
 sans couteau à la main.

Ta voix,
qui me laisse éperdue, timide,
maladroite
Avec mille choses à dire dont je ne sais le premier mot.

Me restent le désir
 et cette nuit
dont je ne veux rien d’autre.